21 janvier 2008

Claquer la porte

Tu ne l'avais jamais fait.

Il y a une première fois à tout.

Je n'en parlais pas, parce que tu ne voulais plus parler de "choses intimes" avec moi, alors j'ai fermer ma grande g*****. Et c'est toi qui lance le sujet, alors je dis "non mais je croyais qu'on ne devait plus parler de choses intimes, c'est ce que tu voulais non ? "

Et puis alors de fil en aiguille, de remarques en reproches, j'ai du aller trop loin parce que tu t'es levé, tu as claqué la porte et tu es parti dans l'autre chambre...

Et moi comme une conne, je le savais qu'il ne fallait pas que je l'ouvre, que j'allais encore faire un drame si je te parlais d'hier...

Et le truc encore plus mieux pire que tout (ouais je dis comme je veux "d'aord"!) je pleurs.

De toute façon je ne sais faire que ça : faire souffrir et pleurer.

Je me dégoûte, vraiment.

Posté par aucune à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Claquer la porte

Nouveau commentaire