28 janvier 2008

Complètement tarée

Ce soir je me sens, seule oui mais faible.

Faible et fatiguée de devoir toujours lutter pour que d'autres récoltes les lauriers.

Ma vie ne ressemble à rien, elle n'a aucun sens, aucune direction potable.

Et cette boule dans le ventre qui ne me quitte pas.

Et toi qui joue avec moi comme un vulgaire objet.

Et elles qui sont si belles et si sexy.

Moi qui ne ressemble plus à rien tellement la douleur à pris le dessus sur mon corps et mon esprit.

Dormir et manger sont les garants d'une certaine sensualité que je n'ai plus.

Mon corps me dégoute, je ne peux plus me regarder plus de 5 minutes dans un mirroir sinon les larmes montent.

J'ai tellement envie que tout ça finisse. Etre enfin débarrassé de ce poids qui est là dans la gorge dans mon ventre, dans ma tête.

J'ai des sentiments et des envies qui ne devraient même pas exister en de pareils moments, j'ai des envies de te faire l'amour, de te prendre dans mes bras, de te dire je t'aime. Mais je sais que je suis complètement folle.

Je suis malade. Vraiment, réellement. Une malade qu'on ne soigne pas à coup d'antibiotiques...

Une malade qu'on ne soigne pas, je fais partie de celle qu'on achève.

Alors vite qu'on m'achève...

Posté par aucune à 20:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Complètement tarée

Nouveau commentaire